Pieds chauds, de l’éventail à l’étoile

 

Mercredi 10 juillet, 17h 57, 32° à l’ombre. Pas l’ombre d’un champignon. De quoi rester les pieds en éventail en se faisant un peu d’air, façon flamenco, con abanico, sous chênes et charmes immobiles ou dans les prés inondés … de soleil . Et puis, de station en station éloignées , enfin : un éventail de quelques pieds d’amanites quelque peu desséchées. Un chapeau qui avait gardé ses squames et, en grattant délicatement la base des stipes, la reconnaissance de Amanita asteropus  . Seule espèce observée ce 10 juillet en deux endroits proches. Juin 2018 (cliquer sur le lien précédent), juillet 2019 toujours une grande chaleur et l’apparition de l’Amanite au pied en étoile, la star du chaud show.

Amanita-asteropus-2-MP.jpg                                                                                                                                     M.P.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s